Les Besoins

LES GRANDS AXES D’UNE VIE EQUILIBREE

Les Besoins

 

 

Les grands axes d’une vie équilibrée font échos aux travaux de Thomas J. Leonard autour des 7 piliers de vie.

Nous pouvons les comparer aux racines d’un arbre: l’arbre doit être robuste et résister aux attaques extérieures. Il en va de même pour tout être humain.

Ces différents axes garantissent notre harmonie.

 

Aujourd’hui, commençons par parler des besoins. 

 

Nous appelons « besoins » tout ce qui permet le bon fonctionnement de l’être humain, les exigences nécessaires à l’existence.

 

Abraham Maslow a théorisé ces besoins à l’aide d’une pyramide, des plus primaires aux plus élevés:

 

  • Besoins physiologiques: manger, boire dormir…
  • Besoins de protection et de sécurité: abri, ressources, sécurité physique, santé…
  • Besoins d’intégration sociale: aimer, être aimé, avoir des amis, appartenir à un groupe…
  • Besoins d’estime: respect de soi et de l’autre, se sentir respecté, reconnaissance, autonomie   avoir des opinions, pouvoir exprimer ses idées…
  • Besoins d’accomplissement: apprendre, se former, créer, contribuer, philosopher…

 

Souvent ignorés, Ies besoins sont très souvent à l’origine de nombreux problèmes.

 

Un besoin non satisfait ne se dissipe jamais, se manifestant souvent de façon plus grave: un burn out par exemple. L’employé ne dort plus ou très peu, ne prend pas le temps de manger équilibré ou de faire du sport. Il travaille au détriment de sa santé, sans se respecter et souvent en s’isolant.

Ses petits problèmes du quotidien ( fatigue, irritabilité, douleurs…) laissent progressivement place à un problème plus conséquent: le corps et la tête craquent. Le burn out est installé, très souvent associé à des douleurs physiques et psychiques.

 

Les besoins sont liés à la vie ou même à la survie.

 

Ils ne doivent pas être confondu avec nos désirs, nos ambitions, nos motivations. Ces derniers vont nous mobiliser pour agir. Bien qu’essentiels, ils ne doivent cependant pas remplacer nos besoins.

Cette confusion nous amène parfois à fixer des objectifs trop élevés: nous négligeons nos besoins

motivés par nos ambitions.

 

Le dynamisme, l’énergie et la motivation mis en place dans un projet passionnant, remplacent

souvent un mode de vie équilibré et sain.

Seul le but final compte, au détriment de notre bien-être. La fameuse phrase « Avoir les yeux plus 

gros que le ventre » peut-être transposée dans bien des situations: accepter une surcharge de

travail, un défi qui dépasse nos compétences et nos capacités.

« J’ai besoin de… » est alors remplacé par « Je dois…. »

 

Energie et équilibre ne sont pourtant pas opposés, ils doivent au contraire être associés.

Il faut réussir à trouver la balance entre motivation et écoute de soi.

 

Ne pas répondre à ses besoins (dormir, manger équilibré, faire du sport, être à l’écoute de son

corps, voir des amis, discuter…) génère des émotions négatives comme la tristesse, la colère, la

peur. Nous nous sentons souvent déprimés, stressés.

 

A l’inverse, répondre à ses besoins, c’est planter toutes les graines nécessaires pour garantir notre

bien être et notre développement personnel. Les émotions positives: joie, amour notamment se

mettent en place.

 

Ne pas attendre de l’autre, apprendre à distinguer ses propres besoins, apprendre à se 

connaitre, c’est préserver son équilibre.

Mais c’est surtout vivre en adéquation avec ses valeurs, sereinement et positivement.